Menu

Société

Le manque de respect à l’hymne national peut coûter cher à l'île Maurice


Rédigé par E. Moris le Vendredi 29 Avril 2022

L’hymne national tu respecteras ! Il s’agit là du 11e commandement, inscrit dans la pierre par le gouvernement mauricien.



Le National Flag, Arms of Mauritius, National Anthem and other National Symbols of Mauritius Bill a été voté mardi soir à l’Assemblée nationale. Le texte de loi, piloté par le Premier ministre, avait plusieurs objectifs.

Globalement, il vise à garantir une protection aux symboles nationaux. Mais plus spécifiquement, il fait du Trochetia Boutoniana la fleur nationale du pays. Ensuite, il fait du Mauritius Kestrel l’oiseau national de la République. Mais ce que l’on retient surtout, c’est que dans la version initiale du projet de loi, toute personne qui n’adopte pas le bon ton ni les bonnes paroles aurait commis un délit et aurait été passible de poursuites. Mais il est clair que l’histoire de ton est difficile à criminaliser. De ce fait, Pravind Jugnauth a proposé un amendement. Ce qui fait, désormais, toute personne qui manque du respect à l’hymne national devra s’acquitter d’une amende. Voilà ce qu’il en coûte d’en faire un peu trop !

Vendredi 29 Avril 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.