Menu

Société

Le gouvernement mauricien fait appel à l'Inde pour digitaliser ses ministères


Rédigé par E. Moris le Mardi 22 Février 2022



Pravind Jugnauth avait déclaré sans fausse pudeur lors d'une énième cérémonie d'inauguration que « Wherever you go in Mauritius, you will witness at least one project which has support of India.»

Après le financement du Métro express, de la Cour suprême, des hôpitaux, logements sociaux et dons de toutes sortes, voila que la Grande Péninsule aide à formuler un plan directeur numérique pour le compte du gouvernement mauricien.

Une délégation du Centre national d'informatique (NIC), un département fonctionnant sous l'égide du Ministère de l'électronique et des technologies de l'information en Inde, se trouve actuellement à Maurice, en visite de cinq jours, jusqu'au 25 février 2022, pour assister le Ministère des Technologies de l'Information, de la Communication et de l'Innovation.

La délégation est composée du directeur général adjoint du NIC, Deepak Chandra Misra, et des scientifiques et des officiers techniques. Dans ce contexte, une réunion a été présidée par le ministre Balgobin, en présence de l'incontournable Haut-Commissaire de l'Inde à Maurice, Nandini Singla.

Le ministre Balgobin a souligné que cette collaboration mettra en œuvre des projets clés de digitalisation dans le domaine des TIC dans nos ministères.

 


Mardi 22 Février 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 22/02/2022 18:42
Jugnauth vend Maurice petit à petit à son patron, Modi.
Et le pep est content avec ça.
C'est l'occasion pour l'Inde de contrôler l'informatique des ministères mauriciens :
"Le ministre Balgobin a souligné que cette collaboration mettra en œuvre des projets clés de digitalisation dans le domaine des TIC dans nos ministères".

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.