Menu



Faits Divers

Le directeur d’une usine accusé de viol sur une Bangladaise


Rédigé par E. Moris le Samedi 19 Juin 2021



L’affaire défraie la chronique au Bangladesh. Une jeune femme de 24 ans, arrêtée et déportée de Maurice, accuse le directeur de l’usine de viol répété.

Elle s’est confiée aux médias de son pays qui ont répercuté l’affaire. La vidéo de son témoignage fait actuellement le tour des réseaux sociaux. La jeune femme raconte comment le viol s’est déroulé.

Rappelons qu’elle est arrivée à Maurice en 2020 pour travailler pour le compte de cette entreprise. Elle était affectée à l’usine de La Tour Koenig. Son contrat devait expirer en 2023. Ce sont ses propres ressortissants qui l’ont présentée au directeur, explique-t-elle. Ce dernier l’aurait violé dans l’enceinte de l’usine la première fois. La scène aurait même été filmée, a-t-elle expliqué. Il a récidivé à plusieurs reprises.

La jeune femme soutient qu’elle a brisé le silence quelques mois plus tard. Elle s’est même fait examiner par un médecin. Ce dernier aurait trafiqué le certificat médical, selon ses dires. La jeune femme soutient que la direction de l’usine a signalé sa disparition à la police alors qu’elle était séquestrée à Calodyne.

En décembre dernier, elle a été déportée. Il faut souligner qu’il n’y a aucune plainte nulle part. Le syndicaliste Feizal Ally Begum compte alerter les autorités et soulever la question avec qui de droit. La vidéo a certes circulé mais la langue parlée serait le bengali. Cependant, la photo floutée du directeur de l’usine a été postée.

Samedi 19 Juin 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.