Politique

Le diplomatique Boolell et non le bélier Mohamed

Mercredi 13 Novembre 2019

Pourquoi Arvin Boolell et pas Shakeel Mohamed comme leader de l’opposition ? Une question qui pourrait se poser.

En fait, à l’exception d’un inconvénient, Arvin Boolell réunissait tous les avantages pour récupérer ce fauteuil du moment que le PTr avait décidé de ne pas le laisser à Xavier-Luc Duval.

Le désavantage majeur était qu’Arvin Boolell utilise ce poste dans un éventuel assaut du leadership du PTr. D’ailleurs, beaucoup l’encouragent dans cette voie.

Pour ce qui est des atouts d’Arvin Boolell, c’est qu’il est bien vu des leaders des autres partis de l’opposition. Il est le colistier de Xavier-Luc Duval et Paul Bérenger l’apprécie. D’ailleurs, il n’y a qu’à entendre la réaction du leader mauve suite à la décision de la direction du PTr pour s’en convaincre. Et face au gouvernement, qui compte tout de même 42 élus, fédérer toute l’opposition est une nécessité.

Certes, Shakeel Mohamed a amélioré sa communication ces derniers temps, mais son caractère trop tranché et une certaine impulsivité ont joué en sa défaveur.

De plus, pour des raisons ethniques, lui confier le leadership de l’opposition équivaudrait à un pari risqué. 

Rédigé par E. Moris le Mercredi 13 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.