Faits Divers

Le constable Jevin Ramah reste en détention

Vendredi 13 Septembre 2019

Jevin Ramah a comparu devant le tribunal de Curepipe ce vendredi. Il est en détention dans le cadre du coup de feu mortel tiré devant la résidence officielle du haut-commissaire indien à Floréal le 1er septembre.

Seewajee Bhikoo, l’ami du constable Jevin Ramah, est décédé ce jour-là. Il a été atteint à la tête. Jusque-là, la police a pu établir que Jevin Ramah, Seewajee Bhikoo et un troisième homme étaient dans un véhicule devant la résidence de Tanmay Lal où le constable est affecté comme sentinelle.

La balle a été tirée par le revolver de service du policier. Mais le policier soutient que la victime s’est emparée de son arme et a fait feu. Le témoin, de son côté, évoque une plaisanterie qui a mal tourné. La MCIT a réclamé du temps pour compléter l’enquête.

Du coup, la demande de remise en liberté du policier n’a pas été évoquée et le suspect a été reconduit en cellule.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 13 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.