Menu

Société

Le Tresta Star échoué à La Réunion : aucune réaction officielle des autorités mauriciennes


Rédigé par E. Moris le Vendredi 4 Février 2022



Photo : Alain Bertil
Photo : Alain Bertil
A 21h00, jeudi, le navire mauricien Tresta Star s’est échoué à hauteur de la Pointe-du-Tremblet (commune de Saint-Philippe) avec 11 personnes à son bord. 

"Le navire ne transporte pas de marchandises et contient moins de 8m3 de gazole de propulsion (léger et volatile) dont la majorité devrait se disperser sans risque majeur pour l'environnement", indiquait dans la nuit la préfecture par voie de communiqué. La fuite de carburant est déjà visible ce vendredi matin. La préfecture précisait dans la nuit que dès le lever du jour, une mission de reconnaissance composée d'une équipe d'experts (marine nationale, DMSOI, SDIS  et gendarmerie) serait engagée sur les lieux de l'échouement pour apprécier et rendre compte de la situation.

Pour rappel, le navire mauricien Tresta Star s’est signalé en difficulté, puis en détresse, à 7h15 ce jeudi, alors qu’il affrontait les conditions cycloniques liées au cyclone Batsirai. Il a dérivé à grande vitesse vers les côtes réunionnaises.

Le préfet de La Réunion, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, a mis en demeure jeudi à 11h son propriétaire de faire cesser le danger. L’armateur a alors affrété un moyen de remorquage stationné à l’île Maurice et avait prévu d’intervenir dans la nuit du 3 au 4 février.

En parallèle, le CROSS de La Réunion a mobilisé d’autres moyens d’assistance (patrouilleur des affaires maritimes Osiris II et deux navires de commerce à proximité de la zone). Dans des conditions épouvantables, des secouristes ont progressé dans la nuit noire, en pleine tempête, pour repérer les lieux et évaluer la possibilité d'un sauvetage.

Si le remorquage du bateau n'a pas pu être réalisé avant l'échouement, l'équipage est sain et sauf. "32 personnels - sauveteurs et équipes médicales sont engagés pour tenter d’évacuer les membres d’équipage qui sont sains et saufs, mais encore sur le navire", confirme Sébastien Lecornu, tenu au courant minute par minute de l'évolution de cette opération inédite dans les eaux réunionnaises.
 

Vendredi 4 Février 2022


1.Posté par Gramoune le 04/02/2022 14:01
Aucune réaction officielle de Maurice, ce n'est pas étonnant, car sur les
11marins sur le bateau, il n'y avait aucun Mauricien. Les médias réunionnais
parlent de 7 marins Indiens + 4 marins bangladais. Business is business - et
la morale, ou la simple charité, où sa i lé ?

2.Posté par Caro le 04/02/2022 14:49
À Maurice et le cretin de service ne doit pas faire le malin et scest misxaux abonnés absents!
Mais quel nul ce mec

3.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 05/02/2022 06:22
Bien sûr que les autorités mauriciennes ne réagissent pas, pas de Mauriciens à bord.
Elles vont laisser la France payer la facture. France qui ne demandera aucun soutien financier à Maurice contrairement aux Mauriciens pour le Wakashio.
Jugnauth n'est qu'un lâche, tout le monde le sait sauf les touristes.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.