Faits Divers

Le Groupe Currimjee menacé d’un attentat à la bombe

Vendredi 31 Août 2018

Dans une plainte à la police, un des managers du groupe a fait état d’une lettre anonyme réceptionnée le jeudi 23 août.

L’auteur de la lettre émet des menaces, si le Groupe Currimjee ne met pas un terme aux travaux de construction de l’hôtel au Chaland à La Cambuse, une bombe sera placée au siège du groupe et celui de Le Chaland Resort Village Ltd.

Cette lettre survient alors que les écologistes ont finalement perdu leur bataille. Le tribunal de l’environnement a décidé que le groupe Currimjee pourra construire son grand hôtel à la Cambuse.

Après un an d’attente, le groupe pourra concrétiser le projet Le Chaland Resort, un établissement hôtelier 5 étoiles de 224 chambres et de 40 villas, sur la plage de cette région du sud encore inoccupée.  

Georges Ah-Yan, un des opposants au projet du groupe et Bruno Savrimootoo, ont saisi le tribunal de l’environnement pour que l’instance annule le permis de développement accordé au groupe hôtelier par le conseil de district du Grand-Port.

Ils estimaient que l’hôtel était situé trop près du parc marin de Blue-Bay.  

A la suite de la décision du Tribunal, le groupe s'est dit satisfait de ce jugement "qui vient démentir les rumeurs et accusations sans fondements" à leur encontre. 

Rédigé par E. Moris le Vendredi 31 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.