Menu

Politique

Le GM veut mettre le haro sur l’emploi illégal d’étrangers


Rédigé par E. Moris le Mardi 8 Février 2022



On ne parle pas de Français ni de Britanniques ou encore moins d’Américains. 

Non, les étrangers concernés sont les Bangladeshis et les Indiens… Même pas les Chinois ! 2 224 travailleurs étrangers avaient été rapportés manquants l’an dernier. Le fait d’être très demandés fait que ces travailleurs étrangers ne retournent pas chez eux une fois leur contrat terminé. Ils disparaissent tout simplement dans la nature et réapparaissent chez des particuliers où ils travaillent au noir pour quelques roupies de plus.

C’est gagnant-gagnant. L’employeur a un travailleur qui va bosser à des heures indues sans les dépenses liées à son recrutement. Et l’employé continue d’amasser de l’argent à la sueur de son front. C’est pour les autorités que le problème se pose. Elles ne peuvent laisser des bangladeshis dans la nature.

Des mesures strictes ont été introduites. L’amende et la peine d’emprisonnement pour emploi illégal d’étrangers ont été augmentées de manière substantielle. L’amende est passée de Rs 100 000 à Rs 500 000 et la peine d’emprisonnement à cinq ans au lieu de deux ans. Mais ce qui va faire réfléchir les employeurs, c’est qu’ils pourraient être condamnés à faire les frais du rapatriement du travailleur. Hé oui, les tribunaux peuvent aussi imposer cette sanction.

Mardi 8 Février 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.