Menu



Faits Divers

La troublante affaire des jumeaux "disparus" référée à la police


Rédigé par E. Moris le Samedi 4 Juillet 2020



C’est ce qu’indique le ministère de la Santé dans un communiqué émis hier. Il soutient avoir pris connaissance des allégations faites par une enseignante de Poudre d’Or Hamlet.

Elle a déclaré avoir donné naissance à des jumeaux le 23 juin et avoir été informée le 1er juillet que les bébés sont décédés. 

Le ministère soutient que cette affaire est prise avec le plus grand sérieux et qu’une enquête a confirmé que la dame a été suivie ces deux derniers mois à l’hôpital du Nord et à l’hôpital Victoria. Mais en quatre occasions, elle s’est rendue dans ces deux établissements pour des soucis de santé qui ne sont pas liés à sa grossesse. 

Le communiqué précise que le 13 mai 2020, elle s’est rendue à l’hôpital ENT, qui se trouve actuellement dans l’enceinte de l’hôpital Victoria. Elle était enceinte de 8 mois. Le personnel soignant a recommandé son admission mais elle a quitté l’établissement contre avis médical. 

Le 7 juin, alors qu’elle était dans un état dépressif, elle s’est rendue à l’hôpital SSR. Encore une fois, l’admission a été recommandée. Mais elle n’a pas voulu. 

Le ministère précise que le 23 juin, la patiente s’est rendue à l’ENT pour un problème d’audition. Elle a été admise le même jour et a quitté l’établissement le 25 juin après avoir été soignée.

Mais le ministère soutient que la patiente n’a jamais été suivie, sur le plan gynécologique, dans ces deux établissements. Elle n’a pas accouché dans l’un de ces deux hôpitaux. 
Après l’enquête du ministère, le cas a été référé à la police par le personnel de l’hôpital Victoria.

Samedi 4 Juillet 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.