Faits Divers

La tournée européenne du chanteur Sky To Be compromise ?

Mercredi 3 Octobre 2018

Kevin Dina, plus connu sous son nom d’artiste Sky To Be, avait passé une nuit en cellule policière. 

Le chanteur est soupçonné d’être impliqué dans un cas de vol de motocyclette. Raison pour laquelle une accusation provisoire d’«aiding and abetting to commit a crime» a été déposée contre lui. 

Représenté par Me Alan Ganoo, il a été libéré après avoir délivré une caution de Rs 8 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 25 000. Il doit se présenter deux fois par semaine, au poste de police de sa localité entre 6 heures et 18 heures.

L'artiste Sky to Be, par le biais de son avocat, avait fait une demande d'autorisation de quitter le pays, pour participer à sa tournée internationale qui démarre la semaine prochaine.

Si la décision du Parquet est attendue ce jeudi 4 octobre, tout porte à croire que ça risque d'être un peu compliqué pour le chanteur.

Deux témoins, dont celui de Dylan Goordin, qui serait l’auteur du vol de cette motocyclette, implique le chanteur de Dodo Baba. La Criminal Investigation Division de Port-Louis Nord est également en présence du témoignage d’un policier qui était de service le jour du vol, qui a aussi identifié la présence de Sky To Be.

Il a également été trahi par les images d’une caméra de surveillance au poste de police de Roche-Bois. On l’y voit faire signe au récidiviste Dylan Gourdin, alias Ti Gourdin, qui volait une motocyclette.

Kevin Dina, n'a pas nié sa complicité dans ce vol, il a été coincé suite à l'interrogatoire de Ti Gourdin, un sans domicile fixe (SDF) âgé de 19 ans, arrêté pour une vingtaine de vols dans la région de Terre-Rouge.

Dans quatre des cas,Ti Gourdin a impliqué le policier Leeroy Monvoisin. Et c’est au cours de son interrogatoire qu’il est revenu sur le vol de la motocyclette au poste de police de Roche-Bois, le mardi 3 juillet.

Selon Dylan Gourdin, Sky to Be aurait détourné l’attention d’un policier avec qui il parlait, pendant qu’il s’emparait de la motocyclette.


 

Rédigé par E. Moris le Mercredi 3 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.