Menu

Politique

La guerre des mots d’Arvin Boolell


Rédigé par E. Moris le Samedi 6 Août 2022



Le politique est mort, vive le poète ! En conférence de presse hier, Arvin Boolell a usé et abusé des expressions. Les unes plus poétiques que les autres. Jugez-en vous-mêmes !

« On connait tous la force des foules… Nous avons rendez-vous avec l’histoire… il nous faut assumer notre responsabilité… » C’était lorsqu’il évoquait la nécessité pour toutes les forces opposées au gouvernement de s’unir. Mais il nous a tué lorsqu’il a lancé, haut et fort, concernant la rivalité entre l’Inde et la Chine, qu’une « douche froide s’est transformée en guerre froide diplomatique »… ou encore lorsqu’il a scandé que « notre vie sociale et politique » ne doit pas devenir une « comédie tragique ». Où va-t-il chercher tout ça ? Si les amateurs d’expressions françaises vont apprécier, il y a fort à parier que ces belles phrases passent au-dessus de la tête du sympathisant rouge qui s’impatiente du retour de son leader aux affaires.

Samedi 6 Août 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.