Faits Divers

La famille compte porter plainte à la Cyber Crime Unit contre celui qui a diffusé la vidéo d'un homme en crise d'épilepsie

Lundi 20 Août 2018

La famille compte porter plainte à la Cyber Crime Unit contre celui qui a diffusé la vidéo d'un homme en crise d'épilepsie
Une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux depuis dimanche après-midi jusqu'à fort tard dans la nuit de dimanche à lundi.

Un homme dans un état second, titubant hors de sa voiture est pris de violentes convulsions. Les témoins filment la scène à son insu et publient la vidéo sur les réseaux sociaux le soupçonnant d'être sous l'emprise d'une substance chimique.

La rumeur a enflammé le web et la vidéo est vite devenue virale sans qu'aucune précaution ne soit prise pour flouter son visage. 

Il aurait fait une crise d’épilepsie selon ses proches et a été admis à la clinique pour des examens.

La famille compte dès sa sortie porter plainte à la Cyber Crime Unit contre celui qui a diffusé la vidéo et qui a laissé cet homme face au lynchage publique des internautes. 

Lors d’une crise d’épilepsie, les neurones produisent une décharge électrique anormale dans certaines zones du cerveau.

Ce qu'il ne faut pas faire :

  • S'agiter et paniquer.
  • Essayer d'asseoir la personne ou d'immobiliser les bras ou les jambes.
  • Tenir la personne pendant la crise (risque de blessure).
  • Tenter de la stabiliser sur le côté, en position latérale de sécurité dès le début de la crise. Vous risquez de lui démettre l'épaule.
  • Lui faire prendre ses anti-épileptiques (elle risque de faire une fausse route).
  • Laisser la personne seule.
  • Vouloir la réveiller de force durant la phase d'inconscience, qui termine la crise.

Schématiquement, une crise convulsive se déroule en trois temps : elle débute par une perte de connaissance et une chute. Puis, le corps est pris de convulsions et s’agite de façon saccadée. Après cette phase, la victime reste inconsciente plus ou moins longtemps en ne garde en général aucun souvenir de ce qui vient de se passer.


Si vous êtes présent dès le début de la crise, il faut soutenir la victime pour éviter qu’elle ne se blesse lors de sa chute. Ensuite, lors des convulsions, il faut éviter qu'elle se blesse et pour cela faire le vide autour d’elle en écartant les objets potentiellement dangereux. Si elle porte des lunettes, il faut lui retirer. Si cela est possible, placez un coussin sous la tête pour éviter les chocs contre le sol. Mémorisez l'heure de début de la crise, sa durée est une donnée important à signaler aux médecins urgentistes.

Contrairement à une idée reçue, la langue ne peut pas être sectionnée ou avalée lors de la crise. Il peut y avoir des morsures de la langue. On recommande donc de ne rien mettre dans la bouche, surtout pas ses doigts car on risque de se faire mordre, et pas d’objets qui risquent de passer au fond de la gorge.

Ensuite alertez les secours (on recommande d'appeler les secours que si la crise dure plus de 5 minutes, si la personne est seule, si elle ne reprend pas connaissance au bout de 10 minutes, si elle se blesse durant la crise).

Une fois que les convulsions ont cessé, si la victime est toujours inconsciente, il faut la placer en position latérale de sécurité.
 

Conseils pratiques : éloignez les badauds afin que la personne ne se réveille pas entourée par des gens qui la presseront de questions ou de commentaires désobligeants. Rassurez-la quand elle reprend conscience et racontez-lui comment s'est déroulée la crise.

Dernier conseil, même si c’est impressionnant, il faut essayer de rester calme. Gardez à l’esprit que la plupart des crises ne durent jamais plus de quelques minutes et qu’elles s’arrêtent d’elles-mêmes.


Rédigé par E. Moris le Lundi 20 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.