Menu

Environnement

La création d’un espace religieux au Jardin Botanique de Curepipe passe mal


Rédigé par E. Moris le Mardi 17 Janvier 2023



@ SOS Patrimoine En Peril "Save Our Heritage"
@ SOS Patrimoine En Peril "Save Our Heritage"
Une pétition en ligne est lancée pour l'arrêt immédiat des travaux. Comme annoncé par la Rédaction de Zinfos Moris depuis le 25 décembre 2022 , les Dieux sont tombés sur la tête (bis). Le jardin botanique fondé en 1870 par les descendants des colons français en tant que jardin d'acclimatation de plantes exotiques, ainsi que de jardin des plantes endémiques des Mascareignes, étendu sur deux hectares, court un grave danger.

Le maire, Hans Marguerite et un autre idiot propulsé à la tête du ministère de l’Environnement, en la personne de Kavi Ramano, n'a rien trouvé de mieux que d'offrir, une plateforme aux cérémonies religieuses comme le Cavadee, le Ganesh Chaturthi, l’Anant vrat, entre autres.

Alors que les travaux d’aménagement avancent au Jardin botanique de Curepipe, un panneau installé sur le site fait bien mention de la construction d’une «Religiously Platform», par A. Jaufeerally Enterprise Ltd. Mais à en croire, le député Kenny Dhunoo, cette mention de «Religiously Platform» serait une erreur de l’entrepreneur. Sauf que, Dhunoo a force de dire tout et son contraire, a bel et bien confirmé le 14 décembre 2022, sur sa page Facebook, lors d'une visite des lieux, qu'aura lieu une "platfermor ki pou fer spiritual park". Rappelons que ce n’est pas la première fois que ce lieu est utilisé pour effectuer des rituels de prière. A croire qu'il n'existe pas suffisamment de lieux de cultes et de prières à Maurice !

Si le ministre Ramano se dédouane de toute initiative concernant la création d’un espace religieux au Jardin Botanique de Curepipen ce projet a bel et bien était initié par le ministère de l’Environnement. N'en déplaise au ministre qui renvoie la balle à la municipalité de Curepipe. Rappelons que ce jardin public est géré par l’État mauricien qui reste laïc et, ce n'est pas, parce que le précédent régime avait inauguré un parc spirituel que cela justifie la construction d’un nouvel espace similaire.

Et comme pour rajouter de l'insulte, la mention de «Religiously Platform» sur le panneau de la discorde  indique désormais que ce projet concerne la «construction of a platform in SSR Botanical Garden Curepipe ». Hans Margueritte : « Il s’agit d’une erreur de compréhension. » Jouer avec les mots pour faire passer la pilule concernant des sessions de prières dans un jardin botanique n'a rien de bénéfique pour l’environnement. Et le maire, Hans Marguerite de déclarer désormais c'est « Une plateforme pour la pratique du reiki, de sessions de prière… »


 

@ SOS Patrimoine En Peril "Save Our Heritage"
@ SOS Patrimoine En Peril "Save Our Heritage"

SOS Patrimoine En Peril "Save Our Heritage" - Ile Maurice / Mauritius
SOS Patrimoine En Peril "Save Our Heritage" - Ile Maurice / Mauritius

Mardi 17 Janvier 2023


1.Posté par MAUREL le 18/01/2023 10:07
Tout est fait, à Maurice pour effacer, détruire, ou du moins saccager, ce que les premiers habitants français fondèrent dans l'Ile

2.Posté par Faye noir le 18/01/2023 19:04
Cé le silence ek l'indiference de la Population Generale ( créole ) qui permet zot fer ca. La cocoterie ek décendent colon ti touzour fer bande apart .
Si li vraie qui cé ban francais qui fine fonde Maurice, li tout ausi vrai qui sans laide esclave africain ek Tamoul ( MO BAN DÉCENDANS ) pas ti pou posible fonde éne coloni .

A traver ca sacaze la cé ausi l'histoire ca ban pauve maléré qui zot envi éfacé.

Éna test ADN aster , boucou bane qui croire zot sorti dans la cuise Jupiter pou étoné qui en 2023 capave conte lor lédoigt comier pur sang francais éna dans Moris.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.