Menu


Société

La chasse aux sorcières : Une liste de noms de patients au Covid-19 circule


Rédigé par E. Moris le Vendredi 20 Mars 2020

Depuis l’apparition du nouveau Coronavirus Covid-19, les hôpitaux, en première ligne sont dans la gestion d’une crise sanitaire sans précédent.



Des mesures exceptionnelles ont été prises pour faciliter le dépistage et accueillir les patients, tout en protégeant le personnel. L’épidémie Covid-19 constitue un défi pour la santé publique et l’organisation des soins. Pour les autorités, il faut en même temps soigner, faire circuler l’information et chercher les personnes de l'entourage proche.

A Maurice, nous assistons sur les réseaux sociaux, à une véritable chasse aux sorcières entretenue par des blogs proliférant des fakes news à la volée. Quand ce n'est pas en véritable agent pro gouvernement, en insistant sur le présumé "patient zéro", c'est ainsi que sous le prétexte fallacieux de protéger les Mauriciens, certains justifient le fait de porter connaissance au public, le nom des personnes contaminées, au nom de l'intérêt public. Mieux, ils affirment que c'est le ministère de la Santé qui  fait circuler cette information. Faux, selon les autorités qui respectent le secret médical.

Plus accablant, ce sont les photos qui circulent.

A ce jour, le nom des familles est jeté en pâtures devenant des "ennemis publics". Harcèlement téléphoniques et injures tout y passe. Maurice est un des seuls pays où sévit l'épidémie, où les noms et photos sont rendus publics.

Depuis que les photos de la personne testée positive au coronavirus ont fait le tour des réseaux sociaux, et que certaines plateformes "médias", se prenant pour le corps médical le prénomme le "patient zéro",  la famille vit dans l'angoisse. Une plateforme"média" affirme par ailleurs que le "patient a menti", estimant détenir la vérité. Un jeu dangereux qui pourrait avoir des répercussions graves.

Un appel est donc lancé aux internautes afin qu’ils ne partagent pas des informations erronées qui affectent les familles. L'heure n'est pas de créer un climat de délation. Quand aux pyromanes connus de la place, espérons qu'ils n'auront pas à subir ce même outrage.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.