Menu

Société

La Computer Misuse and Cybercrime Act sera remplacée… craignons le pire


Rédigé par E. Moris le Lundi 27 Juillet 2020



Avec ce gouvernement, rien n’est fait au hasard. Et rien n’est innocent non plus !

C’est la raison pour laquelle, les craintes sont grandes concernant la décision affichée de remplacer la Computer Misuse and Cybercrime Act par une loi, qualifiée de plus moderne.

Le projet de loi devrait être introduit avant la fin de cette année à l’Assemblée nationale.

Rappelons que le gouvernement a déjà solidifié la loi concernant les commentaires et autres agissements sur les réseaux sociaux. Ce qui fait que la police, dont un département important est dirigé par l’homme de paille Jangi, arrête et poursuit à tour de bras les internautes rebelles.

Maintenant quand le gouvernement parle de remplacer la Computer Misuse and Cybercirme Act, il est évident que les appréhensions sont grandes.

Dans le compte-rendu des délibérations du Conseil des ministres, il est dit que c’est pour répondre aux cyberdéfis et cybermenaces actuels. Mais de façon détournée est-ce que le gouvernement, à travers Maneesh Gobin, ne va-t-il pas en profiter pour restreindre davantage la liberté d’expression. Ne sera-t-il pas un délit ne serait que de toucher un ordinateur ? Nous exagérons intentionnellement. Mais est-ce bien de l’exagération ?

Lundi 27 Juillet 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.