Menu



Economie

La Banque mondiale réclame que le pays entame de nouvelles réformes


Rédigé par E. Moris le Mercredi 26 Mai 2021



Cela fait 20 ans que des réformes étaient nécessaires. Mais aucun gouvernement n’a eu le courage politique de le faire. Désormais, le pays est au pied du mur.

Ainsi, dans son nouveau mémorandum économique sur Maurice, intitulé Through the Eye of a Perfect Storm - Coming Back Stronger from the COVID-19 Crisis, publié mercredi, la Banque mondiale réclame que le pays entame de nouvelles réformes.

C’est dit de manière très diplomatique. N’empêche que les commentaires ne sont pas très avantageux pour le pays. La Banque mondiale souligne que la meilleure stratégie pour relancer l’économie mauricienne doit englober un soutien temporaire aux entreprises et aux ménages mais aussi des réformes globales.

Histoire de relever les défis structurels préexistants. Idah Pswarayi-Riddihough, directrice nationale de la Banque mondiale pour Maurice, explique le problème en ces termes : « La crise actuelle a mis en évidence la nécessité de relever des défis de longue date en matière de croissance inclusive : débloquer l'investissement, restaurer la compétitivité, maintenir l'inclusivité et faire plus avec moins de ressources publiques. » Soulignons le terme « défis de longue date ». Et la cadre de la Banque mondiale d’ajouter que « c'est le moment d'accélérer la reprise et de ressortir de la tempête plus fort qu'avant avec l'adoption d'une nouvelle série de réformes. » Comprenne qui pourra !

Mercredi 26 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.