Menu



Environnement

L'image du jour : Jonathan Dardenne a mis sa vie en danger pour sauver nos lagons


Rédigé par E. Moris le Samedi 22 Août 2020



Les frères Dardenne avaient mis leur vie en danger pendant le Covid-19 en aidant les villageois de Trou D'eau Douce, distribuant selon différents témoignages de la nourriture aux nécessiteux.

Lors de la catastrophe écologique, ils n'ont pas hésité à se porter volontaire pour nettoyer nos lagons. Ce soir les frères Dardenne dorment en prison après la plainte d'un agent du ministre Maudhoo.

Les frères Dardenne ont été arrêtés ce samedi 22 août, aux petites heures du matin par une vingtaine de policiers à leur domicile. Jonathan et Josuée Dardenne, des plaisanciers habitant Trou-d’Eau-Douce, passeront la nuit en cellule ce soir. Ils sont accusés d’avoir agressé deux partisans du MSM suite à la comparution mouvementée des ministres Sudhir Maudhoo et Kavy Ramano, hier, au tribunal de Mahébourg.

Les droits des frères Dardenne bafoués.

Arrêtés sans être informés du motif, ils n'ont pu rencontrer et être assister de leurs avocats avant plusieurs heures. Rappelons que c'est un agent du ministre Sudheer Maudhoo qui a porté plainte à l’encontre des deux plaisanciers. Il accuse les deux frères d’agression sur son ami Deeraj Sangam, gérant du Domaine du Sucre.

Les frères Dardenne sont défendus par un panel d'avocats dont Mes Shakeel Mohamed, Neelkanth Dulloo, Jim Seetaram, Chetanand Baboolall, Rouben Mooroongapillay et Olivier Barbe. Ils nient les accusations.  Ils expliquent qu'ils se sont simplement interposés entre l'agent et des villageois alors que l'homme de Maudhoo se faisait malmener car il s'était mis à insulter les membres du public.

Les suspects comparaîtront devant la Bail and Remand Court demain, dimanche, sous deux charges provisoires, de Rogue and Vagabond et Assault with Premeditation.



 

Samedi 22 Août 2020


1.Posté par floflo le 23/08/2020 07:59
je crois bien que ce pays se dirige tout droit vers une dictature un peu comme KimJong Un en corée dommage car si les citoyens n'ont plus le droit d'exprimer leurs critiques sur le pouvoir en place et bien c'est la démocratie qui "i can't breath"

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.