Menu



Société

L'île Maurice, un pays où le touriste est pris pour une vache à lait !


Rédigé par E. Moris le Jeudi 1 Octobre 2020



La destination paradisiaque a un coût. Les têtes pensantes de l'Etat ont estimé qu'en pleine pandémie mondiale de la Covid-19, pour relancer le secteur du tourisme, au point mort depuis des mois en raison des frontières fermées, il faut faire casquer le touriste.

Si les vols de rapatriement constituent la première étape, la réouverture tant attendue des frontières a  été définie dès ce jeudi 1er octobre. Il n’est pas simple et pourrait refroidir les plus chauds des touristes. 

Précisons que cette deuxième phase concerne davantage les Mauriciens qui veulent séjourner ou retourner dans leur pays natal, les étrangers qui sont là pour des raisons bien précises, notamment le business, et les touristes qui ont prévu de passer un long séjour. Les personnes tombant dans cette catégorie devront encourir les frais de quarantaine dans un des dix hôtels, de deux à quatre étoiles, agréés par le ministère de la Santé et s’assurer qu’ils sont toujours Covid négatif, avant d’être autorisés à côtoyer la population.

Qui sont les touristes qui vont payer un séjour de 14 jours pour demeurer à l’intérieur des grilles de l’hôtel ou alors entre les quatre murs de leur chambre ? 

Les passagers voyageant vers Maurice pour le mois d’octobre 2020 doivent avoir en leur possession un certificat du test négatif PCR Covid-19 émis pas plus de 7 jours avant la date d’embarquement, un billet d’avion valable pour Maurice, et un justificatif d’achat d’un forfait de voyage comprenant l’hébergement en pension complète dans un hôtel approuvé pour une quarantaine obligatoire de 14 jours en chambre.

Tous les passagers doivent se soumettre au test PCR COVID-19 le jour de leur arrivée, le 7ème jour et le 14ème jour après leur arrivée, à leurs frais.

Les passagers doivent avoir un masque pour chaque cycle de 4 heures. Ainsi, ils doivent s’assurer d’avoir un nombre suffisant de masques entre le moment de l’arrivée à l’aéroport de départ jusqu’au moment où ils quittent l’aéroport international SSR, incluant l’embarquement, l’ensemble du vol et le débarquement.

Les vacances à l'île Maurice, un luxe réservé aux riches. A partir du 1er octobre, il faudra débourser 1 300 dollars, soit entre Rs 40 000 et Rs 50 000 ou Rs 450 000 au choix.

Réouverture timide des frontières et ouverture du porte-monnaie, sachez qu'en cas de test positif, l'avance faite pour votre séjour ne vous sera pas remboursée ! (Voir le communiqué de la MTPA).

Les passagers testés positifs à la Covid-19 à leur arrivée seront transférés dans un établissement médical public pour des traitements appropriés, à leurs frais !

 

L'île Maurice, un pays où le touriste est pris pour une vache à lait !

Jeudi 1 Octobre 2020


1.Posté par Patrick le 02/10/2020 06:38
Maurice a toujours pris les touristes et les étrangers pour une vache à lait, ça n'est pas nouveau. Dans le pays où chacun arnaque son prochain, rien de neuf au soleil...

2.Posté par Stephane Maurice le 02/10/2020 10:36
Dans votre article vous avez homis de préciser que les tests PCR étaient à la charge du voyageur pour un coût d'Environ 300€ 😂

3.Posté par Paul Croughs le 02/10/2020 11:23
nous sommes résidents mauriciens dans le cadre IRS et malgré 10 mois d'absence forcée de Maurice, les mesures abherrantes prises par le gouvernement font que nous ne sommes certainement pas encore prêts á revenir chez nous... Nous dépensons notre argent donc momentanément plutôt en Europe... nous ne sommes certainement pas seuls et ces mesures actuelles contribueront probablement à enfoncer l'économie mauricienne dans un marasme dont on espère que le pays pourra se sortir.... mais sûrement très affaibli!

4.Posté par Pecro le 06/10/2020 17:28
Merci pour votre acticle, a quand les autorités et mauriciens vont changer d attitude sur la manière de considérer les touristes colles des clients ! En non des vaches à lait ! Bien domage .
mais si une remise en question fondamentale n est pas mis en œuvre la soit, disante destination de rêve ne sera plus et cette fois ci le peuple mauricien n aura plus que ses yeux pour pleurer ....

5.Posté par Ano le 20/10/2020 23:44
Bizarre cette ligne éditoriale qui n'est pas impartiale mais qui souhaite à tout prix repandre une image uniquement négative de Maurice.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.