Menu

Politique

L’examen en comité des dotations budgétaires mené tambour battant : le Premier ministre doit prendre l'avion


Rédigé par E. Moris le Dimanche 19 Juin 2022



Ils ont fait vite. En une semaine, les débats budgétaires ont été complétés. Des fois, l’exercice prend tout un mois. Mais la majorité voulait aller vite cette fois. Apparemment, le Premier ministre doit prendre l’avion. Donc, tout a été réglé en une semaine.

Rappelez-vous que lundi, Xavier-Luc Duval donnait le coup d’envoi des débats. En un tout de main, l’affaire est dans la poche. Ce samedi, le Premier ministre a été le dernier intervenant et le ministre des Finances a fait le summing-up. Notons aussi que l’examen en comité des dotations budgétaires a déjà démarré. 

Cette étape doit s’échelonner sur quelques jours. Mais il faut que le Premier ministre soit débarrassé de ce détails. Il en sera de même pour le ministre des Affaires étrangères. L’examen en comité des dotations budgétaires permet aux élus de réclamer des éclaircissements sur n’importe quel item. Samedi, à 18 heures, les dotations budgétaires d’une série d’organismes et de départements indépendants ont déjà été passées au crible. 

Jugez-en vous-même : le bureau du Président de la République, celui du vice-président, l’Assemblée nationale, le judiciaire, le bureau de l’Audit, la commission électorale, l’Electoral Boundaries Commission, la Public Service Commission, la Disciplined Forces Services Commission, le Public Bodies Appeal Tribunal et toute une série d’ombusperson. Même celles concernant le bureau du Premier ministre avaient été grandement entamées.

Dimanche 19 Juin 2022


1.Posté par Seewoosagur le 20/06/2022 12:48
Ce sera donc baclé puisque trop vite fait.
Déjà quand ils ont le temps...

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.