Politique

L’épouse du député MMM, Adil Ameer Meea visée par une enquête de la Financial Services Commission

Samedi 16 Février 2019

La Financial Services Commission enquête sur une ‘management company’ gérée par l’épouse du député du MMM qui aurait effectué une transaction de plus de Rs 120 millions vers la Malaisie. C’est ce qu’a annoncé le ministre Anil Gayan lors de la conférence de presse de l’alliance MSM-ML ce samedi 16 février à Port-Louis.


Intervenant lors de la conférence de presse de la majorité gouvernementale ce samedi 16 février, le ministre du Tourisme, Anil Gayan a ouvert subtilement les hostilités en rappelant qu’une enquête a été ouverte par la Financial Services Commission (FSC) auprès de l’épouse du député de l’opposition Adil Ameer Meea. 

Rizwana Ameer Meea, la Chief Executive Officer d’une société offshore a été victime fin février, d’un piratage informatique à hauteur de Rs 125 millions transférées vers la Malaisie. 

« Il n’y a rien de politique dans cette affaire. Que certains essaient de donner un parfum politique à cette affaire est tout à fait ridicule », affirme de son côté le député du Mouvement militant mauricien (MMM), Aadil Ameer Meea. 

Selon lui, toutes les institutions concernés ont été alerté c’est-à-dire la State Bank of Mauritius, la Cybercrime Unit de la police, la Financial Intelligence Unit, la Banque de Maurice et également les autorités malaisiennes. 

Pour rappel, une quarantaine de plaintes ont été déposées auprès de la Cybercrime Unit de la Central Crime Investigation Division (CCID) en un an.  

La branche de la State Bank of Mauritius à Nariman en Inde a également été victime d'une fraude électronique début octobre 2018 à hauteur de Rs 490 millions. Rs 350 millions ont été  récupérées et Rs 150 millions sont toujours dans la nature. 

La mise en garde de la FSC  

Dans un communiqué émis le mardi 12 février, la Financial Services Commission appelle les titulaires de permis à faire preuve de prudence contre le phishing et autres courriels frauduleux demandant le transfert d’argent des clients. « Ces requêtes sont de nature frauduleuse. La prudence est de mise surtout quand il s’agit de la gestion des comptes des clients », recommande la FSC. 

Les titulaires de permis sont priés de signaler tout incident de cette nature aux organismes chargés d’appliquer la loi. 

Rédigé par E. Moris le Samedi 16 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.