Société

L'archipel St-Brandon au centre d'une polémique

Mardi 21 Août 2018


Le ministre du Tourisme, Anil Gayan, lors d’une conférence de presse a tenu à clarifier la situation suite à la polémique concernant les croisières à St-Brandon.

Les autorités mauriciennes ont réclamé un permis de l’Environment Impact Assessment (EIA) au promoteur Silversea Cruises Ltd. 

Les mesures à prendre pour ne pas fragiliser l’écosystème de l’archipel «sont à l’étude», selon Anil Gayan.

Le leader du MMM, Paul Bérenger était monté au créneau et avait lancé une mise en garde aux autorités sur les dangers que représentent la présence des bateaux de croisières dans l’Archipel de St-Brandon. 

Rezistans ek Alternativ et le Syndicat des Pêcheurs de l’Ile Maurice ont adressé une lettre de protestation conjointe au ministère de l’Environnement. Ils contestent la demande de permis de l’EIA de Silversea Cruises Ltd et affirment qu’il existe un vrai risque pour l’environnement en raison du nombre de personnes qui devraient débarquer sur l’archipel.


L'ancien General Manager de Raphaël Fishing, Alain Langlois, a fait part de ses craintes également par rapport aux risques de noyades et d’attaques de requins dans certaines régions. 

L'Archipel de Saint Brandon fait partie intégrante du territoire mauricien, regroupant 30 îlots, dont 13 loués en baux permanents à Raphaël Fishing : île Raphaël ( île principale), île du Sud, île aux Cocos, île du Nord, entre autres.

La compagnie Silversea Cruises propose le billet pour St Brandon à environ Rs 350 000 (10 000 USD). 

Rédigé par E. Moris le Mardi 21 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.