Menu

Société

L’ICTA démarre une croisade contre la pédopornographie


Rédigé par E. Moris le Mercredi 26 Janvier 2022



Oui au porno mais halte à la pédopornographie ! En 2019, il y aurait eu 465 119 tentatives depuis Maurice d’avoir accès à des sites pédopornographiques. C’est au moins un cas par minute.

Ces chiffres, qui émanent de l’Information & Communication Technologies Authority, donnent un tantinet froid dans le dos. De 2011 à 2021, il y aurait eu 1 835 064 tentatives de rejoindre un site pédopornographie. Il est aussi indiqué que 110 026 adresses IP ont été bloquées par l’ICTA durant cette période. 

Pour combattre ce fléau, l’ICTA a présenté son dispositif de mesures à l’Union internationale des télécommunications. Elle explique la technologie retenue, axée sur le blocage de sites et de pages suspects aux internautes du territoire mauricien.

Rappelons que le nombre de Mauriciens qui tentent d’aller sur ces sites, interdits, augmente d’année en année. Il est passé de 17 396 en 2011 à 172 844 en 2013. C’était un pic. C’est retombé à 105 243 en 2014 avant de baisser encore, soit 97 135, en 2015.

Mais en 2016, le chiffre a augmenté de nouveau. Il y a eu 224 930 tentatives de connexion. En 2018, il y a eu 330 201 tentatives et 465 119 tentatives en 2019. En 2020, c’est retombé à 80 971, en raison du confinement, avant de remonter à 136 932 en 2021.

Mercredi 26 Janvier 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.