Menu



Société

L’ADN d’un autre homme retrouvé sur le lieu où le corps calciné de Kistnen a été découvert


Rédigé par E. Moris le Mardi 27 Juillet 2021



Révélation de Asha Auckloo, Senior Forensic Officer, en cour de Moka ce matin. Rappelons que l'enquête  judiciaire sur le meurtre de Soopramanien Kistnen a été rouverte en raison justement de nouveaux éléments. Ou plutôt d’éléments anciens qui n’avaient pas été présentés lors des travaux initiaux.

Ainsi, Asha Auckloo a indiqué que le 3 mai 2021, elle avait rédigé un rapport sur les éléments trouvés sur le lieu où le corps partiellement calciné de Soopramanien Kistnen a été retrouvé. Ce n’est cependant que le 1er juillet que la MCIT est venue récupérer le document en question.

Asha Auckloo a indiqué qu’après analyses, elle a décelé l'ADN d'un homme sur un gant retrouvé sur le lieu en question. Il ne s’agit pas de l’ADN de Soopramanien Kistnen. Il s’agit, a-t-elle expliqué, d’une personne qui est inconnue des services de  police. Car elle a déjà comparé l’ADN avec ceux figurant sur le la Forensic Lab National Database. Mais les résultats n’ont pas été concluants.

Me Azam Neerooa, représentant du DPP, a fait une demande pour  que le constable Manoovalloo de la MCIT ou un de ses supérieurs soit convoqué en cour cet après-midi. L’objectif est de le sommer à collecter l'ADN des potentiels suspects dans cette affaire. Asha Aucklooa a aussi déclaré qu’un autre rapport, préparé le 19 janvier 2021, n’a été récupéré par la MCIT que hier, lundi.

Mardi 27 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.