Menu

Société

Kistnen Papers : Le DPP aurait demandé à la police d’enquêter sur les Kistnen Papers


Rédigé par E. Moris le Jeudi 7 Juillet 2022

C’est ce qu’a déclaré Roshi Bhadain sur une radio cette semaine.



Rappelons qu’en décidant de stopper la Private Prosecution de Suren Dayal contre Pravind Jugnauth, le DPP avait indiqué qu’il se réservait le droit de prendre cette action à son compte. Les avocats de Suren Dayal avaient alors écrit au DPP pour lui demander ce qu’il comptait faire.

Selon Roshi Bhadain, le DPP aurait répondu qu’il a demandé à la police d’initier une enquête. Quo vadis Monsieur le DPP ? « Dans quelle direction allez-vous ? » Pazhany Rangasamy n’a pas perdu de temps. Dès la fin de l’audience en cour suprême, ayant trait à la Private Prosecution de son client Suren Dayal, il a écrit au directeur des poursuites publiques pour lui demander ce qu’il comptait faire. Bon, il y a mis les formes en bon anglais compliqué.

En tout cas, le message est clair. « Que comptez-vous faire Monsieur le DPP ? » Il explique que la décision du DPP est cruciale pour Suren Dayal car de là dépendra sa décision d’opter pour une demande de révision judiciaire ou pas de la décision du DPP. Pour comprendre, voilà le topo ! Suren Dayal a initié une Private Prosecution contre Pravind Jugnauth en cour de district en se basant sur les Kistnen Papers. Il soutient que le chef du gouvernement a juré un faux affidavit concernant ses dépenses électorales. Pravind Jugnauth a pris le chemin de la cour suprême pour contester l’action de Suren Dayal.

En cour suprême, le DPP a déclaré qu’il allait prononcer un non-lieu devant la cour de district. Ce qui fait que l’affaire devant la cour suprême n’aura plus de raison d’être. C’est ce qui a été fait ! Mais suren Dayal envisage de contester la décision du DPP. Ainsi, Me Désiré Basset, l’avocat de Pravind Jugnauth, a fait connaître sa position hier en cour suprême. Il a demandé un renvoi de trois mois afin de savoir ce que fera Suren Dayal ! C’est pourquoi l’avoué Rangasamy a écrit au DPP. Le camp Dayal souhaite que le DPP reprenne la poursuite à son compte. Mais est-ce que le DPP est du même avis ? Veut-il s’attaquer au Premier ministre ? Maintenant si le DPP renonce à s’attaquer au Premier ministre, est-ce que Suren Dayal ira réellement de l’avant avec une demande de révision judiciaire ? Surtout que Me Désiré Basset est clair. Il y a bien des aspects qui devront être abordés. Les élections générales auront déjà eu lieu… Pas celles de 2024, mais de 2029 !

Jeudi 7 Juillet 2022


1.Posté par Caro le 07/07/2022 10:08
“”le DPP aurait répondu qu’il a demandé à la police d’initier une enquête. Quo vadis Monsieur le DPP ?””
LeDPP est en train de dire n importe quoi et surtout de perdre ses valeurs!!!
Il est en train de marcher dans la dictature du PM

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.