Menu

Société

Journée internationale de la femme : des annonces qui ne valent rien


Rédigé par E. Moris le Jeudi 10 Mars 2022



Mardi 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, il y a eu toutes sortes d’annonces concernant la femme. Rien que lors de la cérémonie officielle, au Sir Harilall Vaghjee Hall, il y en a eu plusieurs.

D’abord, le Premier ministre a annoncé la présentation du Gender Equality Bill. C’était lors de son discours. Il a expliqué que le gouvernement planche sur ce dossier, qui n’est pas si simple. Le problème, c’est que cela fait des années que ce projet de loi a été annoncé. Et cela fait des lustres que le gouvernement planche dessus. Mais selon le Premier ministre, c’est un projet de loi qui va tenir compte des spécificités de Maurice. 

Autre annonce : la Domestic Violence Act sera amendée. Ce sera la énième fois que cette législation passe par la case chirurgie esthétique. C’est la ministre Kalpana Koonjoo-Shah qui a fait cette annonce. Tant mieux ! Sauf que la Kalpana avance à vitesse de tortue. Pire, même une  limasse va plus vite que la ministre de l’Égalité des genres et du bien-être de la famille. Et ne craignant pas le ridicule, Kalpana Koonjoo-Shah a affirmé que l’objectif du gouvernement est d’en finir avec le fléau qu’est la violence domestique. Vaste programme ! 

Pravind Jugnauth a aussi fait une autre annonce. Les Assises de l’entrepreneuriat féminin auront lieu prochainement. Le but, selon lui, est de motiver davantage les femmes à se tourner vers l’entrepreneuriat. Qui parie que ces promesses seront de nouveau d’actualité l’année prochaine ?

Jeudi 10 Mars 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 10/03/2022 14:07
Allez voir la journée de la femme en Inde, les animaux sont mieux traités.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.