Menu



Politique

Joanna Bérenger, Shakeel Mohamed et Roshi Badhain dépoussièrent la communication politique dans l'ère du numérique


Rédigé par E. Moris le Samedi 5 Décembre 2020



Une opération séduction auprès des jeunes, c'est peut-être la clé pour renouer la confiance brisée avec la classe politique. Shakeel Mohamed, Roshi Badhain et Joanna Bérenger sont peut-être les précurseurs en la matière. Ils jouent le jeu et n'hésitent pas à s'adresser directement à leur public, sans avoir recours aux médias pour s'exprimer sur l'actualité.

Susciter un dialogue social positif autour des grandes questions de l'actualité

Shakeel Mohamed a souvent été la cible de la Rédaction de Zinfos Moris, où nous l'avons décrit dans un de nos portraits satiriques comme "celui qui a beau se fringuer en dandy chic, avoir une coupe capillaire à la nord coréenne chez Sasha, rien n'y fait. L'habit ne fait pas le moine. Avocat après de multiples essais, il n'a pas hérité de la carrure politique de ses aînés malgré ses efforts répétés. La grandiloquence de ses discours prêtent au ricanement, à force de trop en faire." Ce qui avait donné lieu à un clin d'oeil sur sa page avec une certaine autodérision, preuve que l'homme a de l'humour.

Et pourtant au fil des années, si Shakeel Mohamed et consorts n'en reste pas moins très agaçants, force est de constater qu'ils maîtrisent leur communication politique comme de véritable professionnel dans le domaine, incluant leur vie privée.

La principale révolution c'est leur conversation avec un public jeune, les 18 et 45 ans. Faisant tomber la cravate, invités sur le plateau de Pop Tv de Vince Duvergé, Shakeel Mohamed et Roshi Badhain, à tour de rôle, ont répondu aux questions avec des anecdotes et de l'humour tout en s'exprimant de manière sérieuse et appronfondi. Ces émissions ont fait plus d'audience que n'importe quel papier dans la presse ou diffusées sur la chaine nationale. Les vidéos de Joanna Bérenger sur sa page officielle font également un carton. La jeune députée s'exprime en créole pour une meilleure compréhension et prend le temps d'expliquer des projets de loi souvent complexes. Lorsqu'un Fabrice David enfile le tablier d'un apprenti cuistot et se met en cuisine pour converser sur la politique, c'est de la com', mais de la com' réussie.

Regagner la confiance des jeunes

Malgré les tentatives ridicules des amateurs dans le domaine de la communication, qui continuent de louer une politique d'antan, se basant sur des sondages qui vous diront tout et son contraire, ces exercices de communication offrent un air de fraîcheur. Le véritable "show" vient de la part de ceux qui sont dépassés par l'impact de l'outil numérique auprès des jeunes.

L'enjeu de cette stratégie de communication est de faire entendre à la jeunesse qu'on la comprend, qu'on ne la laisse pas tomber

Les personnalités politiques qui ont le courage de se lancer sur les réseaux sociaux, ont tout compris: elles tentent, elles s'améliorent, se jettent à l’eau, même si c’est plus ou moins bien fait. Il ne s’agit pas simplement d’un sujet de communication, c’est un sujet capital pour rétablir et garder le lien avec l’ensemble de la population. Un élément qui échappe encore à la ringardise des pseudos observateurs politiques, plus habitués à ressasser leur rancune contre leurs ennemis.

Le président de la République française, Emmanuel Macron en a fait la démonstration pas plus tard qu'hier, dans un long entretien accordé à un nouveau média, web et multilingue, très apprécié des 18-34 ans dont les vidéos ont généré 20 milliards de vues en 2020 dans plus de 100 pays.

Un média en ligne et qui cartonne chez les jeunes, en France comme à l'international. Le tout est contenu dans des vidéos courtes diffusées exclusivement sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube, Dailymotion, Instagram, Snapchat).

Rémy Buisine, journaliste vedette molesté par un policier il y a quelques jours alors qu'il couvrait l'évacuation violente d'un campement de migrants dans le centre de Paris, a fait partie de ce panel de journalistes qui ont interrogé vendredi Emmanuel Macron sur le plateau de Brut. Ce n'est pas demain la veille, qu'on verra un Pravind Jugnauth se présenter devant les jeunes, sous les questions rudes et directes d'une Touria Prayag, Axcel Chenney ou de Murvin Beetun. Le Premier ministre se sent plus rassuré de communiquer auprès des personnes âgées, relayée par une presse complaisante et le comble, en étant conseillé par des "macro-nistes".


 

Samedi 5 Décembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.