Menu


Faits Divers

« Je n’ai pas tué le vigile », affirme la prostituée alléguée


Rédigé par E. Moris le Jeudi 25 Juillet 2019



Elle ne dément pas qu’elle était présente sur les lieux du crime. Mais elle soutient qu’elle n’a pas tué la victime.

Âgée de 22 ans seulement, Orelly Sarah Jane Mootooramen est en détention préventive à la prison de Bea-Bassin dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du vigile Patrick Fok Tong, tué le vendredi 17 août 2018, sur un terrain en friche à La Tour Koenig.

La police estime que le vigile a été piégé et entrainé dans un traquenard par trois personnes, dont une femme, Orelly Sarah Jane Mootooramen. 

Cette dernière réclame sa libération sous caution. Elle a juré un affidavit en ce sens. Elle explique qu’elle est maman d’une fillette de quatre ans qui a besoin d’elle. Dans le document, elle insiste aussi qu’elle n’a pas tué Patrick Fok Tong. Mais si elle ne nie qu’elle était présente sur les lieux. Elle affirme aussi qu’elle doit bénéficier de la présomption d’innocence.

Si elle a eu recours à la cour suprême, c’est que la Bail and Remand Court avait refusé de lui accorder la remise en liberté conditionnelle le 27 février 2019.

Lundi, sa motion a été appelée devant le chef juge Eddy Balancy. Le DPP, à travers sa représentante, a objecté à la demande d’Orelly Sarah Jane Mootooramen. L’affaire a été ajournée au 2 septembre 2019.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.