Menu



Politique

Husnoo : Beaucoup de lacunes notées dans l’affaire Wakashio


Rédigé par E. Moris le Mardi 3 Août 2021



La Private Notice Question était axée sur les enquêtes effectuées suite à l’affaire Wakashio et les rapports déposés. Le VPM et ministre des Administrations régionales et de la Gestion des risques de catastrophes, Anwar Husnoo, a expliqué qu’il y a eu d’abord un rapport du National Disaster and Risk Reduction Management Centre évoquant une série de lacunes. 

Il a expliqué que lorsqu’un navire s’échoue, tous les pouvoirs résident entre les mains du Director of Shipping. Cependant, suite à un déversement d’huile, les pouvoirs reviennent alors entre les mains du Director of Shipping. L’affaire Wakashio a montré, a indiqué Anwar Husnoo en citant le rapport, que ces deux départements ont eu des difficultés à travailler ensemble. « Ils répondent à des hiérarchies différentes et cela a posé problème », a ajouté le ministre. 

Anwar Husnoo a aussi insisté sur l’importance d’harmoniser les législations comme la Merchant Shipping Act, la Protection of Environment Protection Act et la National Disaster Risk Reduction and Management Act, entre autres. 

Le ministre Husnoo a aussi évoqué le fait que beaucoup de ministères et de départements concernés par la catastrophe écologique ont eu des difficultés à opérer sur une base 24/7. Ils n’ont pas cette culture, a-t-il déclaré. 

Le ministre Husnoo a aussi évoqué une autre enquête, qui  n’est pas encore complétée. Elle attribue, a-t-il déclaré la raison principale de l’échouage du MV Wajashio à une certaine distraction sur le pont. 

Xavier-Luv Duval a insisté pour repousser le passage innocent plus loin de nos côtes. Il a aussi longuement évoqué le fait que Maurice n’est toujours pas préparé à une situation similaire.

Mardi 3 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.