Politique

Fermeture de Palmar Limitée: Bras de fer entre Pravind Jugnauth et Thierry Lagesse

Vendredi 8 Mars 2019

Lors d’une visite chez RT Knits, à la Tour Koenig, ce vendredi 8 mars, commentant la fermeture de Palmar Limitée, le chef du gouvernement s’est montré bavard et très critique envers l’ancien Executive Chairman de l’usine, Thierry Lagesse.

Si il avait un emploi du temps trop chargé hier jeudi, selon son conseiller Ken Arian, pour écouter les doléances des employés qui souhaitaient une rencontre avec lui et qui manifestaient dans les rues de la capitale.

C'est un Pravind Jugnauth remonté contre Thierry Lagesse qui s'est exprimé face à la presse ce vendredi 8 mars. Il affirme qu’on ne peut dire que le salaire minimum a entraîné la fermeture de l’entreprise et a annoncé qu'une enquête déterminera les causes réelles de cette fermeture.

«J’ai constaté qu’il y a un entrepreneur (Thierry Lagesse, ndlr) qui dans une interview de presse a parlé de coup de massue par l’introduction du Minimum Wage. Ce sont des propos simplistes. Une enquête s’avère nécessaire lorsqu’on voit son endettement. Le salaire minimal vient d’être introduit en janvier 2019. Ainsi, il est trop facile de jeter le blâme sur le gouvernement. C’est faux !»

Rappelons que 1 300 employés de Palmar Limitée ont été licenciés sans préavis et sans compensation.  

Pour rappel, Thierry Lagesse, un des plus riches industriels du pays, avait été arrêté en 2013, sous l’accusation d’avoir utilisé le Returning Resident Scheme pour ne pas payer la taxe sur une Mercedes. Il avait été acquitté trois ans plus tard, le 28 juillet 2016, en cour intermédiaire devant le magistrat Neerooa.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.