Menu

Société

Explosion de cas de Covid-19 à Maurice: pourquoi la Santé refuse de mettre un couvre-feu ?


Rédigé par E. Moris le Jeudi 26 Août 2021



Il serait insultant d'affirmer que « la situation est sous contrôle » alors que l'épidémie ne cesse de progresser à Maurice. 

Depuis plusieurs semaines les professionnels de Santé, les membres de l'opposition mais aussi la société civile ne cessent de donner l'alerte. Le pays connait une résurgence de nouveaux cas du Covid-19 malgré des conditions sanitaires estimées très strictes. Beaucoup de questions se posent, notamment, comment une île qui vit sous cloche depuis près de deux ans, peut encore ressentir une troisième voir une quatrième vague aussi violente avec en moyenne plus de 300 cas par jour.

Les Mauriciens sont épuisés et surtout très inquiets.

Les mesures prises jusqu'ici connaissent leur limite avec la quarantaine obligatoire et le contact tracing. Malgré une campagne de vaccination qui s'est accélérée, les vaccins proposés par le gouvernement mauricien sont-ils efficaces face aux variants ? Il faut vivre avec la Covid-19. Mais pourtant, à chaque cas positif, c’est souvent un organisme qui ferme, une société qui arrête ses opérations ou encore un service qui est subitement stoppé. L'économie tourne au ralenti alors que les prix de la consommation sont à la hausse. 

Dans d'autres pays, on reconnait ses torts et on les corrigent. A Maurice, on avance tête baissée.

Entre amateurisme et approximation, l’idéal serait d’imposer un couvre feu, comme le propose l’ancien directeur des services de la Sante, Dr Vasantrao Gujadhur. « Le gouvernement devrait instaurer un couvre-feu à partir d’une certaine heure. L’accès par ordre alphabétique dans les supermarchés, centres commerciaux et officines pour le paiement des factures et les transactions bancaires, entre autres, devrait aussi être envisagée ».

Il est impératif de limiter le mouvement des citoyens face à la propagation du virus dans la société. A titre d'exemple, depuis le 31 juillet, le confinement partiel est aménagé sur l’île de La Réunion a été prolongé jusqu’au 31 août, tout comme le couvre-feu, pour freiner une flambée du Covid-19. Avec le maintien des déplacements limités à 10 km autour de son domicile (5 km le dimanche). « De premiers effets positifs » selon le Préfet Jacques Billant. « Le pire est peut-être en train d’être évité », a-t-il déclaré.

Jeudi 26 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.