Menu


International

Exploitation commerciale des singes de l'île Maurice: Animal Rights manifeste devant l'ambassade mauricienne à Bruxelles


Rédigé par E. Moris le Mercredi 28 Octobre 2020



@ Action for Primates
@ Action for Primates
Chaque année sont exportés dans le monde entre 1 500 et 2 000 macaques en provenance de l’île Maurice, où ces animaux sauvages sont piégés et enfermés pendant des années dans des enclos de ciment et d’acier sans aucun type de végétation, l’objectif est qu’il se reproduisent.

Animal Rights, une organisation internationale très active en Belgique et aux Pays-Bas, a manifesté à l'extérieur de l'ambassade de Maurice à Bruxelles hier, mardi 27 octobre et a présenté une lettre exhortant le gouvernement de Maurice à refuser l'application de la Biosphère Trading pour l'extension de sa ferme d'élevage de singes.

L'Association des droits des animaux et One Voice en France ont rejoint la campagne avec Progress Science Maurice pour sensibiliser le public aux difficultés choquantes des singes à l'île Maurice et au rôle croissant du pays dans le commerce mondial cruel de la vie des singes.

John McAreavey avait déclaré que le Liverpool FC devrait reconsidérer leur accord avec l'île Maurice.

Rappelons que le partenariat de Liverpool FC conclu avec la Mauritius Tourism Promotion Authority et le Economic Development Board Mauritius en tant que partenaire officiel du tourisme et du développement économique du club, semble créer plus de soucis pour l'image du club qu'il ne le pensait.

Après l’Irlandais John McAreavey, dans l'affaire du meurtre de son épouse Michaela Hart , c'est au tour de Action for Primates de monter au créneau. Maurice est l'un des plus grands exportateurs mondiaux de primates pour l'industrie mondiale de la vivisection et est le principal fournisseur de singes aux laboratoires britanniques.

C'est ainsi que Action for Primates, exige du Liverpool FC d'user de son influence pour aider les singes de Maurice, en exhortant le pays à cesser de s'impliquer dans le commerce des primates pour la vivisection. Une pétition est en ligne. Depuis 2006, Maurice a exporté plus de 100 000 primates vers des laboratoires en Angleterre, en Espagne, en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis, pour des tests pour des produits pharmaceutiques et cosmétiques. 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.