Menu

Politique

« Erreur humaine ou fraude électorale ? » : Les autres pétitionnaires ont le vent en poupe


Rédigé par E. Moris le Jeudi 3 Février 2022



Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Jenny Adebiro doit forcément être déçue. L’exercice de recount, qu’elle a obtenu au bout de deux ans de bataille, n’a pas livré une issue favorable… pour elle du moins. En revanche, cela donne des arguments aux autres candidats battus qui réclament un recomptage des voix ou alors l’invalidation des élections.

Déjà l’histoire de feuille de récapitulation des chiffres est du pain béni pour Cader Sayed-Hossen au no 15 et le trio perdant du no 1. Maintenant, les avocats des pétitionnaires savent où chercher des anomalies. Au no 15, par exemple, il se chuchote que dans certaines salles, les chiffres obtenues ne sont pas divisibles par 3. De plus, 27 bulletins qui auraient dû être invalidés ont été comptabilisés.

Théoriquement, cela ne devrait guère changer les résultats étant donné que 49 voix séparent Gilbert Bablee de Cader Sayed-Hossen. La question est celle-ci : est-ce que les juges Benjamin Marie-Joseph et Ratna Seetohul-Toolsee vont autoriser un recomptage sur la base d’arguments qui ne figurent pas dans la pétition électorale tout comme cela a été le cas au no 19 ? Cela, d’autant que les juges Aruna Devi Narain et Denis Mootoo ont insisté que c’est un cas exceptionnel.

Sans doute basé sur le fait qu’en cour, le commissaire électoral a dit qu’il n’objectait pas à un recomptage des voix. La question est posée. Rappelons que l’affaire devait être prise mercredi, mais en raison du cyclone, l’audience a été renvoyée à une date ultérieure.

Jeudi 3 Février 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 03/02/2022 10:19
Fraude électorale organisée par notre menteur Jugnauth.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.