Menu


Société

[En images] Mobilisation pour nettoyer le lagon : merci aux Mauriciens


Rédigé par E. Moris le Samedi 8 Août 2020



La population a répondu à l’appel malgré les tentatives du gouvernement de les en empêcher.

Un règlement publié en catimini dans le Government Gazette hier, soulève un tollé de protestations à travers l'île. Certaines zones sont désormais interdites au public, à savoir, Le Chaland, Pointe d’Esny, Pointe Vacoas, Pointe Jérôme, Blue Bay Marine Park, Pointe Brocus, la Falaise Rouge jusqu’à Mahébourg Waterfront et la plage publique de Rivière des Créoles. 

En enfreignant la loi, ils risquent une amende maximale de Rs 100 000 et une peine de prison ne dépassant pas deux ans. Les réactions pleuvent.

"Les incompétents une fois au pouvoir ne vont rien faire pendant que le bateau (et le pays) coule. Après c'est aux citoyens de se raser la tête, se salir les mains, respirer l'air pollué et payer les amendes. "

"L'incapable lui restera avec sa chemise propre les pieds au sec et fera ce qu'il fait de mieux: rien. Voter et se laisser voler à une élection".

"Hon PM, Guete diferens entre bénévoles aux couleurs de nuzil ek ou banne  dimounes ki lepep payer et pran role acteurs lor zot 31, p rier kan nu leker p faire mal. Ki faire ou la p pran sanction ki bizin contre ca banne casseur pose la













Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.