Menu



Faits Divers

Drame au large de Maurice : le capitaine du Sir Gaetan toujours porté manquant


Rédigé par E. Moris le Mercredi 2 Septembre 2020

Un seul marin est à cette heure porté disparu à la suite de la collision survenue dimanche en fin de journée entre un remorqueur et une barge au large de Roches-Noires et Poudre-d‘Or à l'île Maurice.



Plusieurs personnes se sont regroupées à Poudre-D'Or mardi lors des opérations de recherche
Plusieurs personnes se sont regroupées à Poudre-D'Or mardi lors des opérations de recherche
Un troisième corps a été repêché suite à l’accident survenu en mer au large de l’île Maurice. Le remorqueur le Sir Gaëtan Duval engagé dans les opérations de nettoyage de la pollution du Wakashio est entré en collision avec la barge qu'il remorquait en fin de journée de lundi.

Huit personnes étaient à bord du remorqueur au moment du choc dans la soirée du lundi 31 août.

Alors que quatre marins avaient été secourus, quatre de leurs collègues étaient portés disparus. Entre hier soir et ce matin, trois premiers corps avaient été repêchés par les gardes côtes mauriciens. Leur identité a été confirmée. 

Il s'agit d'un marin âgé de 53 ans, Sujit Kumar Seewoo, un ingénieur qui comptait 25 ans de service et d'un skipper d’une soixantaine d’années, Sylvain Addison, habitant de Ste-Croix. Lindsay Laval Plassan, était également de sortie lundi soir dans le cadre des opérations concernant le vraquier japonais MV Wakashio, tout comme ses collègues de la Mauritius Ports Authority chargés de déplacer «L’Ami Constant» de Pointe-d’Esny à Port-Louis. 30 années de service à la MPA, il devait prendre sa retraite dans six mois et se rendre en Australie où vivent ses deux fils.

Il reste peu d’espoir de retrouver vivant le quatrième et dernier marin porté disparu.  

Le Commissaire de Police, Khemraj Servansing, a désigné l’ASP Budhoo du Central Criminal Investigation Department (CCID) pour prendre en main l'enquête sur l'accident du remorqueur Sir Gaëtan Duval.
 

Mercredi 2 Septembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.