Faits Divers

Des policiers effacent des images et vidéos du portable d’un journaliste de Top FM

Lundi 10 Septembre 2018

Photo illustration
Photo illustration
Lundi, le journaliste de Top FM était à Goodlands pour assurer la couverture des arrestations suivant l’agression d’un policier la veille.

À un certain moment, il a été accosté par des policiers qui l’ont forcé à les suivre à proximité du poste de police de Goodlands.

Les policiers ont pris le portable du journaliste et ont effacé les vidéos et images de l’incident que le journaliste avait couvert.

Après quoi, ils lui ont rendu le portable et ordonné de quitter les lieux. Les policiers l’auraient même menacé.

Les policiers en question appartiennent à une unité spéciale.

Heureusement, plus de peur que de mal pour le jeune journaliste.

Rédigé par E. Moris le Lundi 10 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.