Menu



Environnement

Dauphins échoués sur la côte Sud-Est : leur mort est « certainement » lié au naufrage du MV Wakashio


Rédigé par E. Moris le Mercredi 26 Août 2020

Ce mercredi 26 août, les Mauriciens se sont réveillés avec un sentiment de tristesse et de colère. La mer a ramené sur le rivage de la côte sud-est de l'île, ce mercredi 26 août, une douzaine de mammifères marins morts.



Le leader de l’opposition, Arvin Boolell, qui est actuellement à Grand-Sable, dénombre 14. Preetam Daumoo, conseiller de village, se dit révolté, il impute ce drame à la marée noire du Wakashio. Le nombre risque d’augmenter, selon lui, «des pêcheurs nous rapportent qu’il y a encore des dauphins qui flottent et viennent».

Les officiers ont emmené les cétacés morts à Albion pour l’autopsie afin de déterminer la cause du décès. Selon les premières observations de scientifiques, les dauphins retrouvés sont des dauphins d'Électre. 

 

Sunil Dowarkasing : « ce n’est que le début ».

Sunil Dowarkasing, consultant en environnement déclare que la mort de plusieurs dauphins, est « certainement » liée au naufrage du MV Wakashio.Cette situation est liée selon toute vraisemblance à la marée noire causée par le déversement d’huile du vraquier panaméen soit au sabordage de la partie avant du navire.

Pour Vassen Kauppaymuthoo, océanographe ce sont les premières conséquences du désastre écologique à Pointe d’Esny. Il estime que la situation va s’aggraver dans les jours à venir. « Ce n’est pas parce que la majorité du fioul, déversé par le Wakashio a été pompée des lagons, ou encore enlevée au cours de l’opération de nettoyage, que l’environnement marin est guéri. »

Rien de concret, à ce stade, ne permet d’associer ces décès au déversement d’huile dans les lagons du sud-Est. Rappelons que seule la conclusion d’une autopsie et des analyses pourra éclairer la population sur ce nouveau drame.
 

Mercredi 26 Août 2020


1.Posté par Bastien le 05/09/2020 21:38
https://m.facebook.com/permalink.php?story_fbid=3345028828914311&id=1069300209820529

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.