Menu

Société

D’outre-tombe, Kistnen hantera-t-il les élus du no 8 ?


Rédigé par E. Moris le Samedi 26 Décembre 2020



Même mort, Soopramanien Kistnen pourra causer quelques soucis. Oh, pas grand-chose. Pas grave en tout cas. C’est simplement, à en croire certains médias, quelques éléments pouvant casser l’élection du Premier ministre et de ses deux colistiers. 

Comme d’habitude, Le Mauricien, avec la propension de ses journalistes à inventer des termes bizarres, a parlé des « Kistnen Papers ». Preuve que la simplicité dans le choix des termes marche aussi ! Donc, selon les fameux « papers », il semble que Soopramanien Kistnen a encouru certaines dépenses pour le compte des trois candidats de l’Alliance Morisyen aux dernières élections. Il aurait des preuves concernant ces dépenses. Et pour cause ! C’est lui qui aurait mis la main à la poche. 

Mais pourquoi cela gênerait-il le PM et les ministre Sawmynaden et Dookun-Luchoomun ?

Tout simplement parce que les candidats, qui briguent les suffrages sous la bannière d’une alliance ou d’un parti, n’ont droit qu’à des dépenses de Rs 150 000. Les indépendants peuvent dépenser jusqu’à Rs 250 000. Même si personne ne va jusque-là ! 

Tout le monde sait que les candidats des grosses locomotives mentent au sujet des dépenses électorales. Pravind Jugnauth, Yogida Sawmynaden et Leela-Devi Dookun-Luchoomun ont, dans le document officiel post-élection, menti eux-aussi en disant qu’ils ont dépensé moins de Rs 150 000. Tous les candidats des autres formations politiques aussi ont menti, rassurons-nous. Chacun a donné des chiffres en-deca de la limite autorisée. 

Jusque-là, tout le monde ne devait s’assurer que personne ne vienne donner des preuves des dépenses excédant le montant de Rs 150 000. Cela a failli se passer entre Reza Uteem et Hossain Atchia. Ce dernier, battu, s’était embrouillé avec son ex-colistier et avait juré un affidavit pour évoquer des dépenses supérieures à Rs 1 million pour lui et ses deux autres colistiers. L’affaire allait prendre une tournure malsaine, mais un accord était intervenu.

Cette fois, l’express parle de documents que son journaliste n'a pu consulter (mais que ses sources fiables ont vus) où des dépenses de plus de Rs 150 000 sont mentionnés. Est-ce que c’est une bombe qui pourrait éclater dans les prochains jours ? L’express en est persuadé. Est-ce que cela pourrait expliquer la mort de Soopramanien Kistnen ? La question mérite d’être posée. En tout cas, l’affaire Kistnen est loin d’être terminée. Elle ne fait que commencer.

Samedi 26 Décembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.