Menu



Société

Covid-19 : Un an après...l'île Maurice bascule vers un deuxième confinement national


Rédigé par E. Moris le Mardi 9 Mars 2021



Le Premier ministre s’est adressé à la nation ce mardi dans la soirée. Il a annoncé avec une grande brutalité que l’île Maurice sera en confinement national à partir de 6 heures du matin, ce mercredi 10 mars, et ce, jusqu’au 25 mars. L’île Maurice compte actuellement 15 cas locaux.

« Nous avons réussi dans le passé à combattre ce virus. Je suis convaincu que cette fois-ci que nous allons remporter la bataille, si nous œuvrons ensemble dans la discipline ».

A l’île Maurice, un cluster a été identifié parmi les employés d’une société d’importation de fruits et légumes. Lors de l’annonce du premier cas le vendredi 5 mars, un sentiment de "panique" s’est fait sentir. Les conclusions des tests et des enquêtes menées sont attendues pour savoir comment ces employés ont été contaminés, et s’il existe une faille dans le système mis en place.

Qui sont les responsables ?

Ces nouveaux cas autochtones surviennent alors que la campagne de vaccination avait démarré sur le plan national, avec toute la clique du gouvernement défilant à la queue leu leu, faisant tomber la chemise et bombant le torse ou en se prenant en selfie.

Un an après, le scénario se répète

Maurice n'a toujours pas mis en place un plan d'urgence sanitaire pour proposer plus de lits dans ses hôpitaux ou encore avoir à sa disposition des respirateurs artificiels suffisants pour faire face à la pandémie. L'appareil de séquençage (outil pour traquer le virus) est arrivé mais...il manque une pièce. De plus sans la formation du personnel, comme souligné par le ministre de la santé, il est donc totalement inutile pour l'heure.

Le comité santé présidé par le Dr Joomaye semble connaître ses limites avec des experts qui ne cessent de se vanter d'une gestion de crise exemplaire mais qui s'apparente au chaos.

Rappelons la mise en lumière des contrats aux petits copains durant le confinement et de l'argent publique jeté par les fenêtres avec le scandale des respirateurs artificiels. Après avoir mis le pays à genoux, se retrouver au point de départ, avec un nouveau confinement un an après, est totalement inacceptable. 

« Malgré (...) un protocole sanitaire des plus stricts au monde, le risque est toujours là. Selon des experts, ena enn minimum risk ki enn dimoun kapav ena viris la apre 14 zour », a déclaré Pravind Jugnauth ce soir.

Frontières fermées mais négligence des autorités concernant l'arrivée par jet-privés des VVIP qui ne sont pas concernés par une quarantaine stricte mais en auto-isolation à domicile. Avec toutes ces négligences et incompétence confirmées avec le temps, c'est une nouvelle fois l'économie du pays qui est paralysée et l'image de l'île qui prend un coup dur à l'international.
 

Mardi 9 Mars 2021


1.Posté par Franck Éric le 10/03/2021 12:05
Qui est venu il y a quelques jours en jet privé féliciter le gouvernement mauricien ?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.