Menu


Politique

Coronavirus : l'île Maurice entamera son "déconfinement" ce samedi 30 mai à minuit


Rédigé par E. Moris le Vendredi 29 Mai 2020

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a confirmé que ce samedi l'île Maurice entamerait la phase de "déconfinement".



Après un mois, l'île Maurice a enregistré trois nouveaux cas positifs. Trois Mauriciens qui ont contracté la Covid-19 lors d'un voyage en Inde et en France. Ils étaient placés en "quarantaine" , puis pris en charge par les équipes médicales. Leur état est jugé stable. 

Ce bilan, encourage le gouvernement à engager le "déconfinement". Pravind Jugnauth s'est présenté ce vendredi 29 mai pour annoncer que sans cas autochtone, le "déconfinement", va s'accélérer dès dimanche. 

Pour que cette nouvelle étape se déroule sans crainte, le chef du gouvernement a fait appel à la conscience individuelle des Mauriciens : "Nous disons à la population d’être vigilants et de suivre les consignes sanitaires"... "il ne faut pas prendre de risque et poursuivre les gestes barrières."

En conclusion de cette intervention, le Premier ministre s'est adressé à la nation, pour annoncer que le couvre-feu sanitaire sera levé ce samedi 30 mai à minuit. 

- Les sorties de nouveau autorisées sans ordre alphabétique ni laissez-passer.

- Le lundi 3 août les écoles ouvriront de nouveau leurs portes aux écoliers et collégiens. Les frontières restent fermer pour l'heure sauf dans les cas des rapatriements.

- Les commerces, supermarchés, marchés, restaurants, cafés, centres commerciaux pourront reprendre leurs activités. Mais le masque restera obligatoire et la distanciation physique recommandée.

Néanmoins, les personnes âgées et les personnes à la santé fragile ne pourront circuler pendant les heures de pointe.

- Les plages, discothèques, foires et cinéma ne pourront opérer de nouveau. La situation sera revue dans deux semaines.

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.