Menu

Société

Contestation du rapport Domah : jamais deux sans trois


Rédigé par E. Moris le Vendredi 20 Août 2021



Contestation du rapport Domah : jamais deux sans trois
Après Yacoob Ramtoola et BDO (par le biais de Georges Chung), c’est au tour d’Afsar Ebrahim, ancien Deputy Group Managing Partner de BDO, de réclamer une révision judiciaire du rapport de la commission d’enquête sur l’affaire Britam.

Il a juré un affidavit mercredi. Il demande l’autorisation de la cour suprême d’aller de l’avant avec sa contestation, par voie de révision judiciaire, du rapport de la commission d’enquête sur la vente des actions détenues par le groupe BAI au sein de Britam Kenya.

Tout comme Yacoob Ramtoola et BDO, Afsar Ebrahim réclame que les conclusions et recommandations du rapport soient déclarées caduques et que le document, dans son intégralité, soit annulé et enlevé du domaine public. Dans un communiqué émis hier après-midi, BDO souligne que c’est la première fois qu’une demande de révision judiciaire réclame que le rapport d’une commission d’enquête soit annulé dans son intégralité. 

Afsar Ebrahim soutient lui aussi qu’il n’y a jamais eu de « legally binding offer » de Rs 4,3 milliards pour l’achat d’actions du groupe BAI au sein de Britam Kenya.

Vendredi 20 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.