Menu



Faits Divers

Concert annulé à La Réunion pour Sky to Be, le chanteur reste en cellule jusqu'au 15 mars


Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Mars 2019

L'interprète de « Dodo baba » et « Ti kote ti kote » se retrouve en cellule policière jusqu'au 15 mars.



Le chanteur Sky to Be, qui était recherché pour un vol commis à la station-service de Roche-Bois, samedi 2 mars, a été arrêté et placé en détention. 

Jean Patrice Kevin Dina connu comme Sky to Be son nom de scène, a comparu devant le magistrat Pritviraj Balluck, de la cour de district de Port-Louis ce vendredi 8 mars. 

Une accusation provisoire de «larceny with violence» a été retenue contre lui. Il est soupçonné du vol de Rs 20 000 auprès de la station-service de Shell Latanier.

En liberté conditionnelle pour une affaire antérieure, la police a objecté à sa remise en liberté. Il a à son actif deux cas de vol. 

L’avocat du chanteur, Me Anupam Kandhai, a présenté une motion de remise en liberté qui sera débattue le 15 mars

Le chanteur était attendu à la Réunion le 10 mars dans le cadre d’un festival réunissant plusieurs artistes mauriciens au parc Expobat à St-Paul dans l’ouest de l’île. Sky to Be devait participer également à une tournée européenne prévue en mai et avril.

Le chanteur Sky to Be arrêté

Vendredi 8 Mars 2019


1.Posté par phil le 08/03/2019 09:51
ti vole ti vole

2.Posté par phil le 08/03/2019 18:09
tikote tikote tivole tpivole

3.Posté par Sayyad le 14/03/2019 10:58 (depuis mobile)
Ey ban fans sa bouk la innocent..li pne fer sa case la li
..bane artiss kuma li mem ki p fer sa ar li.. prski zot in al truV bouk la p vin n le roi sega.. zot p zalou li.. slma dieu li truv tou li

4.Posté par Lili le 17/04/2019 00:44 (depuis mobile)
Il a tout mon soutien beaucoup de jalousie soit fort pour ta femme et ton fils :)

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.