Menu

Société

Comme un air de campagne municipale sur le terrain...


Rédigé par E. Moris le Dimanche 26 Juin 2022

Alors que le gouvernement pratique « la fuite en avant » concernant les élections municipales qui ne peuvent être organisées en raison de la situation sanitaire, Pravind Jugnauth prend à contrepied l'opposition.



La limitation de 50 personnes autorisées aux rassemblements est un gros handicap mais pas pour tous. Le mot d'ordre au sein de la majorité gouvernementale est de labourer le terrain. C'est ainsi que des plaques commémoratives fleurissent ici et là comme des champignons. Toutes les occasions sont bonnes pour des opérations "koup riban" ou "riss rido". 

A Port-Louis, les habitants de Sainte-Croix, Résidence La Cure et Vallée-des-Prêtres ont vu l'inauguration  des “Open Gyms”. Une ouverture en fanfare par le ministre des Utilités publiques, Joe Lesjongard, également élu de la circonscription de Port-Louis Nord/Montagne-Longue (No 4), et les députées Subhasnee Lutchmun-Roy et Joanne Tour, et du lord-maire Mahfooz Cadersaïb.

Même les centenaires n'échappent pas à la campagne, Valliamey Chinnapen qui vient de fêter ses 100 ans, a eu droit à une cérémonie officielle, avec un beau petit chèque d'un montant de 21 836 Rs ; un autre de 10 000 Rs du Fonds de solidarité nationale ; un bouquet ; une médaille centenaire ; et un certificat...mais aussi à des embrassades, sans masque de la part des personnalités présentes. 

Cette centenaire fait partie des 183 centenaires de Maurice et Rodrigues. À Maurice, le nombre de centenaires féminins et masculins s'élève à 148 et 25 respectivement, tandis qu'à Rodrigues, le nombre des centenaires enregistrés est de huit femmes et deux hommes.

De son côté, le PM suppléant, Steven Obeegadoo, fait la tournée des projets de ponts dans la ville de Curepipe...




Dimanche 26 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.