Menu



Opinion

Chatwa par excellence, Bhojraj Ghoorbin est en génuflexion : « Le Premier ministre est notre roi »


Rédigé par E. Moris le Dimanche 31 Octobre 2021



Vive le cuculte de la personnalité. Les médiacrates font preuve à l'égard de "Pravind1er", d'une servilité sans retenue. En effet, c'est à qui avec des accents de Bernadette Soubirous touchée par la grâce divine à Lourdes lui rendrait le plus bel hommage.

Entre fayotage chronique, on apprend que notre monarque est un demi dieu avec une cohorte de courtisans, ayant perdu le sens du ridicule. N'en jetez plus la cour est pleine. Quand ce ne sont pas des journalistes reconvertis dans le commerce de la brosse à reluire, c'est le Premier ministre himself qui tel Narcisse qui tombait amoureux de lui même en contemplant on image dans l'eau, s'autoglorifie.

A la lecture des déclarations et commentaires attestant un cuculte de la personnalité plus digne d'une république bananière, le citoyen se sent infantilisé, oublié et méprisé, alors que tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains d'un seul homme. Le 2 décembre 2020, le Divin enfant, né sous une bonne étoile avec une chance de cocu, était comparé à Jésus-Christ ! Fraîchement élu, le président à la tête du conseil de district de Moka, Sudhir Soonarane s'était fait remarqué avec une petite phrase qui marque la dévotion à son paroxysme au maître du jour. «Ce n’est pas une coïncidence que Jésus-Christ et Pravind Jugnauth partagent la même date de naissance soit le 25 décembre»

Invité d'honneur à la célébration de la fête de Divali, organisée par la Sanatan Dharma Temples Federation à Moka ce week-end, Pravind Jugnauth comme à son habitude en a profité pour distiller son venin face à tous ceux qui n'ont pas encore fait preuve d'allégeance. Mais tout comme l'année précédente, le Premier ministre Pravind Jugnauth a eu droit de la part du président de la MSDTF, Bhojraj Ghoorbin, des éloges et des flatteries concernant sa gestion du Covid-19.

Plus grave et inquiétant, c'est le niveau lèche-botte de Bhojraj Ghoorbin qui a déclaré non sans fausse honte : « Le Premier ministre est notre roi ». Le président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation a soutenu : « Nous n'avons pas de roi, ni de reine. Mais nous avons un Premier ministre. Et le Premier ministre est notre roi », a conclu Bhojraj Ghoorbin.

Pour rappel, en août 2020, Ghoorbin a été élu président avec 330 voix, Somduth Dulthumun, a recueilli 312 voix, Somduth Permala 196 voix et le président sortant, Rajendra Ramdhean 97 voix. 1 200 votants représentant 285 temples à travers l’île, avaient été appelés à élire une nouvelle équipe pour diriger la Mauritius Sanatan Dharma Temples Fédération. Ghoorbin avait affirmé que son mouvement est apolitique et si ses membres sont élus, il travaillera avec le gouvernement du jour et invitera aussi le leader de l’opposition à des cérémonies. 



Dimanche 31 Octobre 2021