Menu


Politique

Bobby Hurreeram et son père poursuivent un hebdomadaire qui aurait causé préjudices à leur "réputation", pour Rs 25 millions,


Rédigé par E. Moris le Lundi 14 Septembre 2020



Le ministre Bobby Hurreeram conteste un article paru dans l’hebdomadaire Sunday Times pour l’avoir à tort, selon lui, lié à un cas d’escroquerie.

Dans l’article en question intitulé « Escroquerie alléguée : un sexagénaire porte plainte contre D. Hurreeram », mention est faite que le père du ministre serait un des actionnaires de la société B. Hurreeram & sons Co ltd.

Faîtes entrer le père ! Dans la valse des défilés au CCID, Toorenduth Hurreeram, le père de Bobby Hurreeram entame également des poursuites légales contre Sunday Times

Alors qu'il lui suffit comme toute personne civilisée de demander à ce journal un droit de réponse ou un rectificatif dans ses colonnes, Toorenduth Hurreeram et le fiston préfèrent déposer une plainte à la police. 

Le coût du préjudice est estimée à Rs 25 millions pour diffamation.

Cette décision a été prise, suivant des commentaires négatifs qui ont, « porté préjudice à la réputation de Toorenduth Hurreeram et sa famille. »​ L’article, publié sur la page Facebook du journal, est suivi de commentaires jugés désobligeants par la famille du ministre des Infrastructures nationales, d’où la décision de poursuivre Sunday Times, à travers leur homme de loi, Ravi Rutna.

Les représentants du journal devront se rendre en Cour Suprême le jeudi 22 octobre.

 



1.Posté par Karo le 14/09/2020 18:46
Ces 2 là, ne sont que des traine misère et des incompetents avec des yeux en forme de tiroir caisse

2.Posté par KIPKA le 16/09/2020 22:20
Ils n'obtiendront que des pistaches........ces Voleurs ! ! ! ...le fiston sera poursuivi a son heure.......bientot ! ! !

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.