Menu



Opinion

[Billet d'humeur] Coronavirus : il faut privilégier un durcissement immédiat pour sauver Noël


Rédigé par E. Moris le Mardi 9 Novembre 2021



En l'absence de leadership et d'un Premier ministre en vadrouille au pays de sa Majesté, il y a des décisions qui doivent être prises et vite.

A peine les frontières rouvertes, l''île Maurice est de nouveau secouée par une vague Covid sans précédent. Le nombre de cas de Covid-19 et de décès ne cessent de grimper, malgré une vaccination de masse qui a atteint près de 80%. La situation ne cesse de se dégrader obligeant la fermeture des écoles et forçant le gouvernement a revoir sa copie.

Oubliez le lockdown avait annoncé Jagutpal. Certes un nouveau confinement est inenvisageable pour l'économie du pays. Reste le bouclage partiel ou du moins un couvre-feu. Avec la présence du variant Delta, le Covid-19 qui progresse plus vite, le système de santé est déjà au bord de la saturation. Les lits d’hôpitaux sont occupés, taux qui monte à 91 % en soins intensifs et personne ne se hasarde plus aux pronostics. Le nombre de cas réels de Covid-19 serait jusqu’à trois à quatre fois supérieur aux données officielles.

La mauvaise gestion sanitaire maintes fois décriée replonge le pays jusqu'au point de départ. Alors que l'épidémie de coronavirus progresse, il est impératif de sauver les fêtes de fin d'année. Pourrons-nous fêter Noël en famille ? L’interrogation plane déjà, sans réponse dans l’immédiat.

Une fin d’année sans Noël ? A Maurice comme à l’étranger, les autorités agitent ce chiffon rouge pour inciter la population à fournir dès maintenant de nouveaux efforts face à la flambée de l’épidémie. Aussi pour sauver l’économie. Un appel à la responsabilité pour épargner des vies et « sauver Noël », parce qu’il faut aussi mettre du baume aux cœurs. Même si certains exècrent ce rituel et sa dérive consumériste, beaucoup tiennent à ces retrouvailles et agapes en famille, au cours desquelles se réunissent souvent trois générations… C’est précisément ce qui, en période épidémique, en fera de toute façon un moment délicat. Malgré tous les efforts, jusqu’au dernier moment, rien ne sera gagné.

Comment freiner l'épidémie, sauver la vie des Mauriciens sans mener le pays à la faillite ?

Il faut un couvre-feu dès 19h. Et le reconfinement total, notamment le week-end, pour profiter dans un mois de la période essentielle les fêtes de fin d'année. Cela même si le samedi, c'est pour certains commerces 50% d'activités qui seraient arrêtés avec des entreprises qui sont déjà en difficultés financières. Il en va de la sécurité de tous de maintenir la distanciation sociale, le masque, le gel...d'ici que quelqu'un se décide à gouverner à bon port le pays.

Mardi 9 Novembre 2021