Menu

Société

Best of des inepties dénoncées dans le rapport de l’Audit


Rédigé par E. Moris le Mercredi 30 Mars 2022



L’entretien des hélicoptères de la police explose

Tout un volet est consacré à l’entretien des hélicoptères de la police. Le rapport de l’Audit révèle qu’une somme de Rs 199,8 millions a été déboursée pour l’entretien de 6 hélicoptères de la police durant les 5 précédentes années financières. Le rapport note que pour l’année financière 2020-2021, la somme variant entre Rs 4 et Rs 7 millions pour l’entretien des 4 hélicoptères Chetak est passé à Rs 22 millions. La hausse est de 410%. Cela, alors que les hélicoptères en question n’étaient pas disponibles durant une longue période. 

Un médecin aurait travaillé pendant 92 jours d’affilée dans un centre de quarantaine

Les centres de quarantaine occupent aussi tout un chapitre du rapport de l’Audit. Il laisse transparaître que des abus ont été commis. Il évoque le cas de 16 médecins du ministère de la Sécurité sociale dont les services ont été retenus par le ministère de la Santé. Ils ont travaillé pendant plus de 100 jours et ont empoché des allocations de Rs 10,6 millions. De plus, 10 d’entre eux sont restés en service pendant plus de 30 jours et un autre est resté dans le centre de quarantaine pendant 226 jours ! Un cas intrigue l’Audit. Un infirmier est demeuré dans le centre de quarantaine sans rentrer chez lui du 3 octobre 2020 au 3 janvier 2021. Pour cette période, le ministère de la Santé a payé la somme de Rs 920 000 !

Des centres de quarantaine ont été payés avant même la signature des contrats 

Cela n’arrive qu’à Maurice. Dans son rapport, le ministère de la Santé a payé Rs 43,7 millions à des centres de quarantaine avant même la signature des contrats. De mars à octobre 2021, la Santé a déboursé Rs 455 millions en termes de quarantaine. L’Audit allègue qu’il n’y a pas eu de vérification sur les paiements effectués. Mais il soutient en plus que des paiements de Rs 43,7 millions avaient déjà été effectués avant même la signature des accords entre le ministère de la Santé et 24 centres de quarantaine.

Mercredi 30 Mars 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.