Menu

Politique

Bérenger : « Il y a une tendance vers la dictature »


Rédigé par E. Moris le Samedi 27 Novembre 2021



En conférence de presse ce matin, Paul Bérenger s’est appesanti sur l’IBA (Amendment) Bill. Pour lui, « le refus de cette loi dictature est unanime ».

Tout le monde y est opposé, a-t-il déclaré, à l’exception du MSM. Pour lui, il est clair que cette loi vise Top FM, mais aussi toutes les radios. Cependant, pour Paul Bérenger, ce n’est pas une action isolée. « Il y a une tendance. Nous allons vers la dictature car avant, il y a eu la Cybersecurity and Cybercrime Act. Nous allons contester cette dernière loi. Le cas sera initié en cour très prochainement. Mais nous allons aussi contester l’IBA (Amendment) Bill une fois qu’il sera voté. Nous irons jusqu’au Privy Council s’il le faut », a-t-il déclaré. 

Paul Bérenger a aussi critiqué la majorité pour avoir empêché un débat sur la situation sanitaire. Sur les Chagos, il a violemment critiqué Pravind Jugnauth. Il l’a mis au défi de prouver certains propos tenus hier. Paul Bérenger s’est aussi félicité de « l’unité totale » de l’opposition sur les Chagos, la motion pour un débat sur la situation sanitaire et aussi l’IBA (Amendment) Bill.

Samedi 27 Novembre 2021


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 28/11/2021 06:29
Ca y est ! M.Bérenger, après tant d'années, se rend compte que le petit Erdogan mauricien, P.Jugnauth, est un petit dictateur.
Bravo M.Bérenger, ça c'est de l'opposition efficace.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.