Menu


Politique

Après la motion de blâme, voilà la motion of dissent


Rédigé par E. Moris le Mercredi 29 Juillet 2020



C’est une motion voulant dire que l’on n’est pas d’accord avec la décision prise par le président de la Chambre ! Mais cette fois, ce n’est pas Sooroojdev Phokeer qui est visé, mais son adjoint, Zahid Nazurally.

C’est Shakeel Mohamed qui a déposé cette motion au clerk de l’Assemblée nationale mardi soir. Il remet en cause deux rulings (décisions) du Deputy Speaker qui, selon le whip de l’opposition, ne sont pas conformes aux standings orders.

L’un des ruling a été délivré le 21 juillet dernier et le second hier. L’une des décisions concerne les « palabres » au sein de l’hémicycle. Apparemment, Zahid Nazurally aurait estimé, selon Shakeel Mohamed, qu’ils sont autorisés alors que le député de l’opposition soutient que les règles les interdisent.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.