Politique

Ameenah Gurib-Fakim : "Some journalists just can’t stop spreading lies..."

Samedi 17 Novembre 2018

Il n'y a pas que les média et les journalistes qui ont le monopole des règlements de compte sur Facebook en ce samedi 17 novembre.

C'est sur sa page Facebook que l'ancienne résidente du Château de Réduit continue à vouloir régler ses comptes avec la presse. 

 "Some journalists just can’t stop spreading lies..."

Deux titres de presse ont attiré son attention :

Présidence : Echange de politesse entre Vyapoory et Gurib-Fakim. L'Express.

Gurib-Fakim au coeur d'une controverse. Le Mauricien.

 

Rédigé par E. Moris le Samedi 17 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.