Menu


Société

Ambiance d'insurrection le 7 novembre ? Des citoyens souhaitent manifester devant la résidence de Jugnauth, Bérenger et Ramgoolam


Rédigé par E. Moris le Mardi 22 Septembre 2020



Bruneau Laurette semble faire des émules avec son désir de manifester devant la résidence d'un dirigeant politique.

L'activiste social a fait une demande officielle au Commissaire de police pour obtenir l’autorisation de tenir cette manifestation afin de dénoncer le silence de Pravind Jugnauth sur les allégations de Roshi Bhadain concernant l'acquisition d'un terrain à Angus Road, Vacoas, au profit de deux filles, à l’époque mineures, de Pravind Jugnauth. Le terrain, qui jouxte celui du  leader du MSM, aurait été acheté pour Rs 20 millions en Angleterre. Bruneau Laurette a choisi la date du 7 novembre, soit un an après les dernières législatives.

Deux autres citoyens ont choisi de camper devant la fenêtre de Paul Bérenger et de Navin Ramgoolam, le samedi 7 novembre, de 13 heures à 16 heures

Olivier Louis Franco Berty, un habitant Vallée-des-Prêtres, souhaite manifester en compagnie de neuf autres personnes, devant la résidence du leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, à Riverside, Floréal. Il se dit déçu en tant en que citoyen, car le chef des mauves est toujours en poste après les allégations dans le scandale de pots-de-vin, des turbines de Saint-Louis.

Ramprakashsingh Budlorun, habitant de Beau-Bassin veut tenir un rassemblement devant la résidence de Navin Ramgoolam, à River Walk, Vacoas et estime que le leader des rouges n’a pas pu donner une bonne explication sur les Rs 220 millions retrouvées dans son coffre.

Leur requête a été remis au commissaire de police, Khemraj Servansingh, hier, lundi 21 septembre.

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.